Fdsea28
Accueil > Actualités

Arrêté phytosanitaires : la pression continue !

Elise Loyer - FDSEA 28
Le 20/10/2016 à 09:21 I 1 commentaire
Facebook Arrêté phytosanitaires : la pression continue !
FDSEA 28

La FDSEA et Jeunes agriculteurs ont mené une opération de « tagage nocturne » dans la nuit de lundi 17 à mardi 18 octobre qui cible la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal.

Suite à l’abrogation de l’ancien arrêté de 2006, le gouvernement est actuellement en train de revoir le cadre d’utilisation des produits phytosanitaires. Dans l’ambiance médiatique et politique actuelle, la question de l’utilisation des produits phytosanitaires est très sensible et il s’agit d’une excellente opportunité pour les ministères concernés (agriculture, environnement, santé et économie) de durcir fortement les règles. Sauf que 40 000 hectares risquent d’être retirés de la production en Eure-et-Loir et que les agriculteurs ne peuvent absolument pas accepter ce nouveau coup de massue dans un contexte de crise.

Pour la FDSEA et Jeunes agriculteurs, maintenir la pression et continuer le combat pour contrer ce nouveau projet d’arrêté est devenu une priorité. Déterminés, les agriculteurs d’Eure-et-Loir, ont suivi le mot d’ordre national de la FNSEA et ont réalisé une opération de « tagage nocturne » dans la nuit de lundi 17 à mardi 18 octobre sur tout le département. Ces tags « Royal affame le peuple » ou « Royal tue l’agriculture » que les automobilistes pouvaient lire au lever du jour sur les ronds points, les routes et les ponts visent la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, à l’initiative de ce projet d’arrêté. Une façon d’interpeller les médias et les politiques pour qu’ils s’interrogent sur la raison de la colère paysanne. 

Grâce à votre mobilisation, les lignes bougent !

20161020_ActionTag.jpg

Depuis le 3 octobre, une stratégie syndicale a été mise en place par la FNSEA et grâce à la pression du terrain et la mobilisation de tous, les lignes bougent. Mais il faut rester vigilant, rien n’est acté. Ce projet d’arrêté est désormais en arbitrage interministériel et  la pression politique doit se poursuivre. En ce sens, les parlementaires d’Eure-et-Loir ont rédigé et transmis un courrier commun au premier ministre, Manuel Valls, pour exprimer leurs positions, les préjudices économiques et les conséquences désastreuses sur le terrain d’un tel projet. 

20161020_Tag_RondPoint.JPG
Facebook     Envoyer à un ami I Imprimer cet article

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Eric Thirouin vous invite à l'Open Agrifood 2017

La question de la semaine

Pour la campagne 2018, allez-vous souscrire à une assurance aléas climatiques?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine

La question précédente ...

Avez-vous participé à la consultation publique sur les Etats Généraux de l'Alimentation qui se clôture le 20 octobre ?

  • Oui : 11.1 %
  • Non : 88.9 %
Les unes de la VA
Horizons du 01/09/17Horizons du 25/08/17Horizons du 11/08/17Horizons du 04/08/17Horizons du 28/07/17Horizons du 21/07/17Horizons du 14/07/17Horizons du 07/07/17Horizons du 30/06/17
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter

FDSEA 28
Maison de l'Agriculture
10 rue Dieudonné Costes
CS10399 // 28008 Chartres
Tel : 0237336140
Fax : 0237300367

Fdsea28