Fdsea28
Accueil > Actualités

Les sangliers en augmentation en région Centre Val-de-Loire

Webmaster
Le 03/03/2017 à 09:53 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

L'augmentation des dégâts causés aux cultures par les sangliers a été le principal thème abordé par la commission régionale dégâts de gibier qui s'est réunie à Migné (Indre) lundi 20 février.

L 'augmentation des dégâts de sangliers dans la région Centre-Val de Loire est un fait. La commission régionale FRSEA dégâts de gibier, regroupant les représentants des commissions départementales, s'est réunie lundi 20 février dans l'Indre, autour de la problé- matique du sanglier. La matinée s'est déroulée à huis clos avec les représentants des commissions départementales. 
Un tour de table a permis de connaître le nombre de sangliers prélevés lors de la saison de chasse 2016-2017. Le constat général de tous les départements est une augmentation de la population prélevée : bon travail de la part des chasseurs ou accroissement de la population ? Au vu de l'augmentation des dégâts aux cultures en région, la deuxième option est malheureusement la bonne. 
Pour limiter cette croissance de population, le piégeage du sanglier a été proposé. Cette pratique mise en place en 2017 dans le département du Gard, fera l'objet d'un bilan en 2018. 
En attendant, la commission souhaiterait proposer un système de recensement des accidents de la route provoqués par le gibier. Une réflexion à ce sujet est menée, une procédure de recensement sera proposée au préfet de région, aux compagnies d'assurance ou aux cabinets d'expertise. 

Echanges et visite de terrain

Un dialogue s'est instauré durant l'après-midi entre la Fédération départementale de la chasse de l'Indre, la direction départementale des Territoires (DDT), les louvetiers, l'association de grands gibiers et les agriculteurs de la commune victime de dégâts, pour traiter la problématique des sangliers sur Migné. La commune est classée en point noir mais certaines parcelles forestières ne sont pas chassées suffisamment. La FDSEA de l'Indre déplore le manque d'information des prélèvements sur les communes classées points noirs. Suite à la demande de la commission FRSEA, quelques pistes vont être étudiées : réalisation d'un bilan intermédiaire des prélèvements des sangliers au 30 novembre de chaque année, mise en place d'une période test quant à la suppression de l'agrainage (en période de chasse) pendant trois ans, et accompagner l'activité agricole pour son maintien. La journée s'est conclue par une visite terrain sur des prairies touchées.

Facebook     Imprimer cet article

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS