Fdsea28
Accueil > Actualités

JA + FNSEA appellent à un meilleur encadrement du principe de précaution

Webmaster
Le 25/01/2019 à 15:30 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Une décision de l’Anses d’Autorisation de mise sur le marché d’un produit à base de glyphosate a été annulée par le tribunal administratif de Lyon.

La semaine dernière, le tribunal administratif de Lyon a prononcé l’annulation d’une Autorisation de mise sur le marché (AMM) octroyée par l’Anses pour un produit phytosanitaire à base de glyphosate. Il a estimé que « le produit porte une atteinte à l’environnement susceptible de nuire de manière grave à la santé » et donc que l’Anses, en accordant l’autorisation, « a commis une erreur d’appréciation au regard du principe de précaution ».

Au-delà des premières réactions, il est essentiel de tirer les conséquences de cette décision car elle interpelle fortement tous les acteurs pour lesquels la recherche et l’innovation sont essentielles. En confondant risque et danger, les juges ont en effet tranché un débat scientifique et déjugé l’avis d’une agence indépendante dont le rôle est pourtant d’apporter son expertise scientifique…

Cette décision inédite fait craindre à la FNSEA et aux Jeunes agriculteurs que le principe de précaution ne devienne, au fil du temps, un principe d’inaction dès lors qu’un danger hypothétique est soulevé. Les deux syndicats doivent-ils rappeler que cette notion de danger peut s’appliquer à bon nombre de produits du quotidien mais que c’est l’utilisation que l’on en fait qui permet d’évaluer le risque auquel on est confronté ?

Une telle application, abusive, du principe de précaution remet en cause tout le dispositif des autorisations fondées sur des évaluations scientifiques indépendantes. Elle empêche la recherche et l’innovation, nie la liberté d’entreprendre, bride la capacité de l’agriculture à être compétitive et la place en distorsions de concurrence insoutenables.

La FNSEA et Jeunes agriculteurs appellent d’urgence à une prise de conscience des décideurs politiques et à la mise en œuvre nécessaire d’un encadrement du principe de précaution. Les deux syndicats refusent une France qui arrête d’innover et croient à la bonne articulation entre recherche, agriculture et société.

 

Facebook    

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Abolition

La question de la semaine

Pensez-vous que les agriculteurs et agricultrices devraient participer à l'opération "pisseurs volontaires" pour communiquer sur la véritable utilisation des produits phytosanitaires?

Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine

La question précédente ...

Avez-vous planté de la jachère mellifère et seriez-vous intéressé par une banderole de communication positive sur le travail des agriculteurs?

  • OUI j'ai planté de la jachère mellifère et je souhaite une banderole : 11.1 %
  • OUI j'ai planté de la jachère mellifère mais la banderole ne m’intéresse pas : 1.9 %
  • NON je n'ai pas planté de jachère mellifère : 87 %
Les unes de la VA
Horizons du 17/05/19Horizons du 10/05/19Horizons du 03/05/19Horizons du 26/04/19Horizons du 19/04/19Horizons du 12/04/19Horizons du 05/04/19Horizons du 29/03/19Horizons du 22/03/19
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter

FDSEA 28
Maison de l'Agriculture
10 rue Dieudonné Costes
CS10399 // 28008 Chartres
Tel : 0237336140
Fax : 0237300367

Fdsea28