Fdsea28
Accueil > Actualités

Transition écologique : la FNSEA mobilise son réseau pour faire entendre ses demandes par le Gouvernement

Webmaster
Le 29/11/2018 à 14:43 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

' La transition écologique ne se fera pas sans les agriculteurs et ne se fera pas non plus contre eux et aveuglément contre leurs revenus '

Depuis des mois, la FNSEA a alerté le Gouvernement sur l'urgence de répondre à la colère de la « France périphérique » et en premier lieu des territoires ruraux, qui se sent délaissée au profit des métropoles qui concentrent attention et moyens des Politiques. Car c'est aussi une fracture territoriale qui s'exprime avec les gilets jaunes. Or ce message ne semble pas entendu.

La FNSEA ne souhaitent pas s'associer au mouvement en cours. L'hétérogénéité des demandes et des actions est éloignée de nos modes de fonctionnement. Fondamentalement, le syndicat est convaincu du rôle essentiel des corps intermédiaires dans une société moderne pour fédérer les positions, porter des revendications clairement posées, négocier des issues, et finalement éviter qu'un mouvement de protestation ne devienne une crise politique.

Pourtant, il faut le dire, les agriculteurs se sentent concernés par ce mouvement. A double titre :

• En tant qu'acteur majeur de la ruralité car ils constatent chaque jour que la vitalité économique des territoires n'est pas un sujet pour nos décideurs. Certes les discours sur la ruralité se succèdent mais où sont les actes ? Couverture médicale, transports, accès aux services publics, attractivité des centres-villes, Internet, téléphonie mobile... Les ruraux deviennent des citoyens de seconde zone. Et les acteurs économiques, notamment agricoles et agroalimentaires qui font l'économie des territoires, disparaissent des radars.

• En tant qu'agriculteurs bien sûr car ils vivent au quotidien ce qui est dénoncé par les manifestants : exaspération face à la déconnexion entre leur réalité et les décisions politiques. La transition écologique, rempart du Gouvernement en ces temps troublés, en est l'exemple frappant.

La transition écologique est intégrée par les agriculteurs qui ont engagé des actions concrètes de longue date. Mais il faut contester les calendriers et les moyens pour accompagner cette transition qui se fait à marche forcée et sans tenir compte des revenus des agriculteurs. La FNSEA l'a maintes fois répété : la transition de l'agriculture vers des modèles plus vertueux, plus économes en intrants, plus respectueux des ressources naturelles, porteurs de solutions pour le climat, ne se fera pas sans les agriculteurs. Elle ne se fera pas non plus contre eux et aveuglément contre leurs revenus.

Or les décisions récentes en prennent malheureusement le chemin :

• Augmentation de la redevance pour pollution diffuse (RPD),

• Charges supplémentaires inhérentes à la séparation du conseil et de la vente de produits phytosanitaires,

• Interdictions de produits de traitement qui laissent les agriculteurs dans des impasses techniques et ouvrent grand les frontières aux produits importés,

• Absence de reconnaissance du rôle de producteurs d'énergie de t'agriculture dans la programmation pluriannuelle de l'énergie.

Ces décisions unilatérales et dogmatiques au service d'une fiscalité écologique punitive sont incompréhensibles. Elles accroissent encore la fracture entre les décideurs et les agriculteurs et finalement, freinent le mouvement d'adaptation de la Ferme France. Elles sont inacceptables. Elles doivent évoluer.

La FNSEA appelons donc, dans ce contexte, et en responsabilité, l’ensemble de son réseau à se mobiliser auprès des parlementaires et des préfets, dès maintenant et jusqu'au vote à l'Assemblée nationale des projets de loi de finances, pour relayer auprès du Gouvernement la voix des agriculteurs, la voix du refus des augmentations inconsidérées des charges sur nos exploitations, la voix de la nécessité d'une juste répartition de la valeur au sein des filières.

Ce que nous demandons :


• Suppression de la hausse de la Redevance pour Pollution Diffuse dans le projet de toi de finances pour 2019,

• Réouverture immédiate des discussions sur le projet d'ordonnance relative à la séparation du conseil et de la vente des produits phytosanitaires,

• Suppression des CEPP,

• Réécriture du projet d'ordonnance sur tes prix abusivement bas afin qu'un juge puisse condamner des prix payés aux producteurs déconnectés de toute réalité économique,

• Compensation intégrale de la perte du TODE + CICE, conformément à rengagement du Gouvernement,

• Inscription d'une part réellement ambitieuse des énergies renouvelables agricoles et du gaz vert dans la programmation pluriannuelle de l'énergie.

Les parlementaires et les préfets doivent entendre qu'il est indispensable que la transition écologique se concrétise dans des nouveaux schémas de développement économique partagés, particulièrement dans les territoires ruraux, si l'on veut l'adhésion des acteurs et de la société civile. Or ces schémas indispensables à la construction d'un revenu digne pour les agriculteurs demandent du temps. La politique fiscale du Gouvernement doit en tenir compte.

A nous de lui rappeler !

 

Facebook    

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Abolition

La question de la semaine

Pensez-vous que les agriculteurs et agricultrices devraient participer à l'opération "pisseurs volontaires" pour communiquer sur la véritable utilisation des produits phytosanitaires?

Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine

La question précédente ...

Avez-vous planté de la jachère mellifère et seriez-vous intéressé par une banderole de communication positive sur le travail des agriculteurs?

  • OUI j'ai planté de la jachère mellifère et je souhaite une banderole : 11.1 %
  • OUI j'ai planté de la jachère mellifère mais la banderole ne m’intéresse pas : 1.9 %
  • NON je n'ai pas planté de jachère mellifère : 87 %
Les unes de la VA
Horizons du 14/06/19Horizons du 07/06/19Horizons du 24/05/19Horizons du 17/05/19Horizons du 10/05/19Horizons du 03/05/19Horizons du 26/04/19Horizons du 19/04/19Horizons du 12/04/19
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter

FDSEA 28
Maison de l'Agriculture
10 rue Dieudonné Costes
CS10399 // 28008 Chartres
Tel : 0237336140
Fax : 0237300367

Fdsea28