Fdsea28
Accueil > Actualités

Interview Eric Thirouin : « Nous avons obtenu de réelles avancées »

Mathilde Levier - Webmaster FDSEA 28
Le 10/09/2015 à 15:13 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Facebook Interview Eric Thirouin : « Nous avons obtenu de réelles avancées »
FDSEA 28 - Mathilde Levier

Au lendemain de la grande manifestation du 3 septembre à Paris, le président de la commission Environnement, membre du bureau de la FNSEA et président de la FRSEA Centre, revient en détails sur les annonces de Manuel Valls.

Les agriculteurs, très mobilisés le 3 septembre à Paris, sont rentrés chez eux avec un sentiment mitigé, parfois déçus des annonces du gouvernement… Quelles explications pouvez-vous leur donner aujourd'hui ?

Eric Thirouin : Tout d'abord, je comprends leur déception. Nous attendions des mesures carrées de la part du gouvernement, or les annonces ont été très détaillées, les rendant parfois difficilement compréhensibles devant une assemblée à bout.
Nous avons pourtant obtenu de réelles avancées. Tout d'abord, des mesures conjoncturelles pour les agriculteurs en situation de crise. Je pense notamment aux éleveurs du Perche. On peut citer quelques exemples, comme l'obtention d'une année blanche, le non-remboursement de la DJA par les jeunes ayant eu un mauvais revenu cette année, ainsi que la division par deux de l'appel de cotisation maladie par la MSA pour les personnes n'ayant pas de revenu. Il a également été annoncé un dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti, qui sera déductible, directement par le fermier, de toutes ses autres taxes (habitation, audiovisuel, impôts, etc.). En dehors de ces mesures d'urgence, nous avions des revendications pour la compétitivité de l'agriculture en général, avec la baisse des cotisations sociales et la baisse des taxes. Ces questions ont été renvoyées, en partie, au débat sur la loi de finances qui vient de débuter. Tout reste donc à venir.

Et qu'en est-il de la demande d'un moratoire sur les normes, tant réclamé par les agriculteurs ?
Le Premier Ministre nous a donné gain de cause sur ce point et il s'agit d'une des plus grandes avancées de ce 3 septembre. Il s'est engagé à ce que plus aucune norme franco-française allant au-delà des obligations européennes ne soit prise. Tout d'abord, pendant six mois, aucune norme ne verrait le jour. Et à partir de février, les mesures prises seraient toutes conditionnées de façon à assurer la cohérence des différentes réglementations et à mesurer le respect de l'équivalence des charges qui pèsent sur nos agriculteurs et leurs concurrents européens. L'engagement pris par Manuel Valls signifie donc que de nombreuses mesures encore en discussion ne seraient pas prises, comme par exemple la réduction des produits phytosanitaires dans le cadre du plan
Écophyto II, le projet nous obligeant à porter des EPI jusqu'à la moisson, ou encore celui de réaliser des études d'impact dans les élevages dès lors qu'une ONG le demanderait… Ce changement radical dans la façon de travailler devrait donc permettre la suppression de toute norme absurde. Nos prochaines actions vont dès lors consister à mettre sous surveillance le gouvernement et l'administration à tous les échelons quant à la mise en place de ces annonces.

Plus de 1700 tracteurs à Paris, 5000 agriculteurs mobilisés, que vous inspire cette mobilisation monstre ?
Ce qui m'a marqué, c'est surtout les 85 % de Français qui ont soutenu les agriculteurs en les saluant sur les ponts, le bord des routes et les balcons… Cela me conforte dans l'idée que le gouvernement n'a pas d'autre choix aujourd'hui que de tenir ses promesses : alléger les charges, faire une réelle pause sur les normes et intervenir à Bruxelles pour peser favorablement sur les marchés. Ce qu'il nous faut, c'est plus de prix et moins de normes.

Facebook     Imprimer cet article

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Projet #ECA JA + FNSEA

La question de la semaine

[SONDAGE] Quel état des lieux pour vos prairies ?

Vous avez déjà répondu à cette question.
Une nouvelle question la semaine prochaine.
Merci

La question précédente ...

Avez-vous déjà implanté vos CIPAN ?

  • Oui : 21 %
  • Non : 74.4 %
Les unes de la VA
Horizons du 07/09/18Horizons du 31/08/18Horizons du 24/08/18Horizons du 10/08/18Horizons du 03/08/18Horizons du 27/07/18Horizons du 20/07/18Horizons du 13/07/18Horizons du 06/07/18
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter

FDSEA 28
Maison de l'Agriculture
10 rue Dieudonné Costes
CS10399 // 28008 Chartres
Tel : 0237336140
Fax : 0237300367

Fdsea28