Fdsea28

Ecophyto II : mobilisez-vous en signant la pétition !

Mathilde Levier - Webmaster FDSEA 28
Le 23/06/2015 à 12:23
Ecophyto II : mobilisez-vous en signant la pétition !

Le président de la commission Environnement et membre du bureau de la FNSEA appelle le monde agricole à se mobiliser en signant une pétition en ligne pour la réécriture du plan Écophyto II.


>>> JE SIGNE LA PETITION


'Horizons : Pourquoi se mobiliser maintenant sur le projet de planÉcophyto II ?

Éric Thirouin : Six ans après le lancement du plan Écophyto 2018, un bilan en a été tiré par le député Potier fin 2014. Le gouvernement s’est partiellement inspiré de ce bilan pour annoncer, en janvier dernier, ses priorités et rédiger son propre projet de plan Écophyto II. Après une seule réunion de travail avec l’ensemble des parties prenantes, où les acteurs agricoles représentatifs sont largement minoritaires, le plan Écophyto II vient d’être mis en consultation publique jusqu’au 29 juin prochain. Pour influer sur les choix politiques français, nous avons choisi de lancer un appel solennel au Premier Ministre.

En quoi le projet du gouvernement est-il pénalisant pour l’agriculture française ?
Eric Thirouin : Les objectifs de réduction d’utilisation des produits phytosanitaires sont irréalistes : moins 25 % d’ici à 2020 et moins 50 % en 2025 et ce, alors que la France, première puissance agricole européenne, est au neuvième rang européen en matière de consommation à l’hectare !
Un dispositif proche des certificats d’économie d’énergie, mais pour les produits phytosanitaires, est proposé. Chaque distributeur (coopérative ou négoce) devra regrouper un minium de certificats équivalent à une réduction de 20 % de son nombre de doses unités vendues en 2015. En cas de non atteinte de cet objectif, il devra payer une pénalité correspondant à la totalité de sa marge sur ses ventes de produits phytosanitaire au-delà du seuil requis… Ce qui conduira de facto à un renchérissement important du prix des produits.
Autre sujet d’inquiétude majeur : le Certiphyto. Il devra être renouvelé tous les cinq ans au lieu de dix ans et sera composé d'une évaluation des connaissances.
En outre, le gouvernement souhaite accélérer, dès maintenant, le retrait de substances actives et ce, sans attendre de disposer de produits de substitution. Il ne flèche pas en priorité les moyens financiers sur la recherche opérationnelle de solutions innovantes de moindre impact sur la santé humaine et l’environnement.
Par ailleurs, le gouvernement a certes prévu d’aider les agriculteurs pour l’acquisition d’agroéquipements et d’outils d’aide à la décision… indispensables à une meilleure maîtrise de l’utilisation des produits phytosanitaires, mais les circuits financiers imaginés sont tellement coûteux et complexes que personne ne pourra accéder à ces aides. Or les agriculteurs contribuent directement au financement du plan Écophyto à plus de soixante-dix millions d’euros, suite à une hausse de trente millions d’euros de la redevance pour pollution diffuse décidée en 2015 par le gouvernement — en pleine contradiction avec son engagement de ne plus augmenter la fiscalité !
Enfin, une nouvelle gouvernance est annoncée, avec une place encore réduite pour les acteurs agricoles.

Quel est l'intérêt de signer en nombre l’appel à Manuel Valls, Premier Ministre ?
Eric Thirouin : Notre objectif, au travers de cet appel au Premier Ministre, est de constituer un électrochoc, pour le gouvernement, afin que soient reconnus notre savoir-faire, les progrès dans la maîtrise des produits phytosanitaires, mais aussi notre besoin d’une palette de solutions efficaces pour protéger nos cultures et produire en France une alimentation de qualité et en quantité.
Etre premier de la classe au niveau européen dans la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaire n’est pas notre projet agricole, à la FNSEA. Nous souhaitons un plan Écophyto II orienté sur la réduction des risques et impacts pour la santé humaine et l’environnement, une priorité à la recherche opérationnelle, une incitation constructive des agriculteurs et des acteurs des filières à l’évolution des pratiques, une communication positive sur notre métier. En gros, du pragmatisme !

Seule une forte mobilisation des agriculteurs et des acteurs des filières agricoles nous permettra une réécriture en profondeur du plan Écophyto II.

Je compte sur vous pour mobiliser vos voisins agriculteurs, vos familles, l’ensemble des acteurs des filières agricoles pour continuer à produire et manger français.'



La pétition est disponible sur www.change.org en saisissant Ecophyto dans le champ «Rechercher» en haut de l'écran, ou en cliquant sur le lien suivant :
>>>> JE SIGNE LA PETITION


Envoyer à un ami I Imprimer cet article

ENVIRONNEMENT

    Vidéo de la semaine

    Le nouveau bureau de la FDSEA d'Eure-et-Loir

    La question de la semaine

    Allez-vous faire appel au service de la FDSEA 28 pour vous accompagner dans votre télédéclaration PAC ?

    Les choix
    Les choix
    Répondre à la question de la semaine

    La question précédente ...

    Comment a évolué la place des femmes ces dernières années dans le monde agricole ?

    • Pas d’évolution : 3.8 %
    • En progression constante : 96.2 %
    Les unes de la VA
    Horizons du 01/09/17Horizons du 25/08/17Horizons du 11/08/17Horizons du 04/08/17Horizons du 28/07/17Horizons du 21/07/17Horizons du 14/07/17Horizons du 07/07/17Horizons du 30/06/17
    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    RSS Facebook twitter

    FDSEA 28
    Maison de l'Agriculture
    10 rue Dieudonné Costes
    CS10399 // 28008 Chartres
    Tel : 0237336140
    Fax : 0237300367

    Fdsea28